Le storytelling, pierre angulaire du marketing de contenu

Avec l’augmentation quotidienne des sollicitations marketing du public, engager son audience est devenu un art difficile à maîtriser mais capital pour la réussite de sa stratégie marketing. Le marketing de contenu (ou plus communément content marketing) est un bon moyen pour développer son activité. Encore faut-il créer et partager du contenu pertinent avec l’image, l’histoire de sa marque mais surtout sa clientèle cible.

Comment le storytelling, ou “communication narrative”, peut-il donc améliorer les performances de sa stratégie de content marketing, comment bien choisir et travailler son contenu et quelles sont les principales erreurs à éviter lorsque l’on se lance dans le storytelling ?

Des bénéfices du storytelling

Le storytelling, s’il est bien réalisé, doit permettre au consommateur de se projeter après l’achat de votre produit. Si l’audience cible est capable de visualiser les bénéfices personnels qu’elle peut en tirer, elle sera plus encline à le réaliser. Provoquer de l’envie, de la joie et autres émotions positives crée une réelle connexion avec la marque et donc un fort engagement envers elle.

Se concentrer sur cette stratégie et le ressenti de sa cible permet qui plus est de mieux connaître ses besoins et l’impact potentiel des produits sur son quotidien. On peut alors mieux segmenter les campagnes marketing et on ne s’occupe plus que des cibles qui seront réellement impliquées par ce dernier.

Réussir son storytelling

Il faut donc représenter le bénéfice que peut provoquer l’achat d’un produit pour la cible et montrer que ce bénéfice est plus fort que chez vos concurrents. Il semble naturel de choisir comme héros de votre histoire un personnage semblable à votre cible. L’histoire racontée doit être authentique : un témoignage ou une situation qui s’est réellement déroulé est toujours plus inspirant et engageant qu’une histoire inventée de toute pièce. D’autant plus que le public arrive de plus en plus à détecter facilement ce genre de pratique, notamment suite aux derniers scandales de fake news diffusées sur les réseaux sociaux.

Montrer les valeurs de l’entreprise et prouver qu’elles sont centrées autour de la réponse au besoin exprimé par le consommateur est très important. Il est nécessaire d’humaniser l’entreprise et mettre en évidence les liens qui existe entre elles et ses clients. Il est également important de respecter l’arc narratif pour une histoire réussie et engageante.

Procter&Gamble, un exemple réussi de storytelling : suspens, émotion, audience cible placée au coeur de l’histoire, leur produit peu à l’écran… tous les ingrédients sont là pour nous raconter cette belle histoire.

> Téléchargez le livre blanc d’Ulule pour découvrir comment votre entreprise peut s’engager auprès des citoyens dans l’impact positif

Les erreurs à éviter lorsque l’on fait du storytelling

Plusieurs biais peuvent survenir lorsque l’on commence à utiliser le storytelling en marketing. On a tout d’abord tendance à vouloir trop mettre en avant sa marque et la placer comme héros principal de l’histoire alors que ce n’est que le second élément le plus important. En faisant cela vous passez à côté de l’objectif principal du story telling et retombez dans l’écueil de la publicité orienté produit et non orienté client ! Votre audience cible est le héros de votre histoire et le seul, ne l’oubliez pas !

Le second est de vouloir décrire tous les bénéfices qu’apporte son produit. Oubliez la liste de tous les bénéfices fonctionnels, concentrez vous sur les bénéfices émotionnels, spirituels et sociaux ! Que vont ressentir vos consommateurs, comment vont-ils pouvoir se mettre en valeur, et comment auront-ils progresser dans leur vie grâce à votre produit ? C’est sur ces questions qu’il faut se concentrer.

Une troisième erreur serait de présenter une vision trop idéaliste de l’histoire et cacher les conflits ou les échecs rencontrés. Ils participent également à l’arc narratif de votre storytelling et provoquent de l’émotion chez votre audience. Montrez les au lieu de les cacher. Bien les utiliser vous sera même bénéfique !

D’autres écueils peuvent encore être évités comme :

  • Raconter une histoire trop abstraite
  • Oublier de créer du suspens
  • Présenter une histoires banale

Faire du story telling n’est pas une chose facile à premier abord, surtout si vous avez l’habitude de penser produit avant de penser client. Mais une fois ce changement de paradigme assimilé, on apprend énormément sur les impacts que l’on peut avoir sur son audience. L’intérêt du storytelling est loin de se limiter à un bénéfice marketing alors n’attendez plus et racontez nous votre histoire !

> Téléchargez le livre blanc d’Ulule pour découvrir comment votre entreprise peut s’engager auprès des citoyens dans l’impact positif