Comment choisir sa stratégie RSE ?

En 2018, définir une politique RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) est presque indispensable pour une entreprise et de nombreuses possibilités s’offrent aux responsables de la mise en place de ces politiques. On peut par exemple axer sa politique RSE sur des démarches environnementales, du mécénat, de l’aide à des populations défavorisées ou encore des projets solidaires.

Ainsi, il est vital pour une entreprise de bien choisir sa stratégie RSE. Pour ce faire, il convient de passer par une phase de diagnostic en impliquant toutes les parties prenantes, via un schéma qui a fait ses preuves.

Une phase de diagnostic indispensable

Comme pour toute action de fond menée dans une entreprise, il est nécessaire de passer par une phase d’analyse de la situation. Cette analyse permettra ensuite d’orienter ses actions dans la bonne direction.

En premier lieu, l’entreprise doit avoir conscience du dispositif RSE qu’elle souhaite mettre en place, et comment elle souhaite y arriver. C’est pour cela qu’a été créée la norme ISO 26000 , qui définit les éléments d’une politique RSE efficace et réfléchie.

Comment définir efficacement sa politique RSE ?

Il est primordial qu’une personne (voire un pôle) soit dédiée à l’audit des activités RSE de l’entreprise. Tout d’abord, il est important de lister les actions déjà mises en place par l’entreprise et qui sont susceptibles de s’intégrer dans une démarche responsable. On pourra alors déterminer si certaines de ces actions sont en accord avec l’objectif de sa politique RSE.

Vient ensuite la phase de diagnostic à proprement parler pendant laquelle il est indispensable d’impliquer l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise. Doivent donc être sollicités : les salariés, les dirigeants, les fournisseurs, les producteurs, les utilisateurs ou clients.

C’est uniquement en ayant réalisé un audit global de la situation et des aspirations de chacune de ces parties qu’une politique efficace et sensée pourra être menée.

L’objectif de ce process est de déterminer les informations suivantes :

  • impact des activités sur les territoires occupés par l’entreprise
  • actions d’ores et déjà menées par l’entreprise sur le développement durable
  • attentes et besoins de l’ensemble des parties prenantes
  • évolution de la demande sociétale

Une fois ce diagnostic établi, vient le moment de choisir son ou ses axes d’action. C’est notamment pour cela qu’il est important d’avoir au préalable sondé l’ensemble des composantes du business model de l’entreprise. Il est en effet nécessaire de toutes les engager, pour avoir une stratégie efficace et utile.

Enfin, il est primordial de mener une politique RSE comprenant des actions dont on est fier et qu’on souhaitera valoriser. A la fois pour l’interne et l’externe, les actions RSE d’une entreprise doivent avoir un ROI fort et exploitable.

Téléchargez le livre blanc d’Ulule pour découvrir comment votre entreprise peut s’engager auprès des citoyens dans l’impact positif